UNION EUROPÉENNE : The Brussels Business Online

UE, Bruxelles, Parlement europeen, Europe, Union europeenne, PAC, Politique, Lobby
LOBBYS –
Lancé sur le site d’Arte le 5 février, The Brussels Business Online n’est pas à proprement parler un webdoc. Il s’agit plus d’une plateforme interactive reprenant les codes du webdocumentaire, mais sur laquelle l’interactivité et l’immersion de l’internaute ont été vraiment maximisées.

Mise en ligne dans la foulée de la diffusion du film The Brussel Business, cette version Online est disponible en français, en anglais mais aussi en allemand. Dans la lignée du film, elle propose aux spectateurs de découvrir l’envers du Parlement européen. Comment sont présentés, débattus et votés les textes européens ? Comment se matérialise la toute-puissance des lobbys à Bruxelles ?

Toutes ces questions sont évoquées sans tabou dans The Brussels Business Online, et même plus.

Car la dimension participative de cette œuvre a été particulièrement soignée. L’internaute, après s’être initié aux mécanismes du parlement, est invité à épouser les traits d’un député européen avant un vote crucial pour l’UE. Il peut consulter les avis de lobbyistes qui, pour défendre leurs intérêts, invitent les députés à se prononcer en faveur ou en défaveur du texte proposé.

Depuis le 5 février, chaque mardi, la plateforme s’inspire des débats tenus au parlement européen pour soumettre au vote une question d’actualité. Cette semaine, par exemple, la PAC verte est au cœur des discussions.

Mais d’autres thématiques, parmi lesquelles la recapitalisation des banques, le quota d’émission de gaz à effet de serre, ou la politique commune de la pêche, sont également abordées.

Techniquement, comme quasi-systématiquement sur les productions Arte, la partie réalisation est irréprochable. L’ensemble est graphiquement sobre mais lisible, et l’interface répond au doigt et à l’œil.

Seul petit reproche : l’obligation de s’enregistrer sur la plateforme pour participer au scrutin ainsi qu’aux débats. Un procédé qui, bien que commun et compréhensible, nuit forcément au taux de participation de ce projet novateur. Le choix du qualitatif, probablement.

Cliquez ici pour visionner The Brussels Business Online, un webdoc d’Arte en ligne jusqu’au début du mois d’avril