TECHNOLOGIES : Resistance 2031, un monde sans humains ?

technologies, sciences, futur, evolution technologique, resistance 2031
FUTUR –
Basé sur un documentaire de Philippe Borrel, Resistance 2031, produit par Arte, se penche sur une question universelle. Au XXIe siècle, les machines sont omniprésentes. Mais l’évolution des technologies est-elle toujours maîtrisée par l’homme ou est-il devenu prisonnier de cette évolution galopante ?

D’entrée, l’internaute est accueilli par une voix digitalisée, qui pose les bases de ce webdoc-fiction : « Ma voix ne vous dit rien, vous ne me connaissez pas encore. Moi je vous connais. Ma voix vous parvient par saut quantique, depuis un futur post-humaniste. Vous doutez de la réalité, votre inconscient, lui, m’entend déjà. Le cataclysme global a finalement eu lieu en 2031, après l’avènement de la singularité, après la fusion homme-machine. »

« Rassurez-vous, certains devraient pouvoir survivre, mais votre destin d’humain n’est pas encore complètement tracé. Vous pouvez encore en changer le cours. Il vous suffit d’ouvrir les yeux et de prendre conscience de ce qui se joue, là, maintenant, à votre époque, dans votre vie. Ne doutez plus. Ouvrez votre esprit, votre cœur, et suivez-moi. Ayez confiance ! »

Puis le webdoc vous invite à parcourir différentes thématiques, au cours desquelles professeurs, philosophes et spécialistes évoquent l’évolution technologique, ses effets positifs mais aussi pervers. Une multitude de points de vue passionnants qui enclenchent une véritable réflexion sur l’impact de cette technodépendance sur le bien-être des êtres humains.

Ne serait-ce que pour le fond, cette œuvre mérite largement que l’on s’y intéresse. Mais comme souvent chez les productions d’Arte, la forme est également soignée. Resistance 2031 propose un déroulement assez linéaire, mais terriblement immersif.

La plateforme stimule l’intérêt du visiteur à l’aide de pop-ups qui accueillent titres, sous-titres, vidéos. Une réalisation vraiment surprenante et qui nécessite au préalable de fermer toute autre application pour en profiter pleinement.

Et l’on se retrouve vite avec une dizaines de fenêtres de navigateurs qui s’ouvrent et se referment automatiquement après consultation des médias. Un système de storytelling qui favorise vraiment l’immersion et qui sert parfaitement le propos de cette réflexion.

En bref, si vous n’avez pas encore eu l’occasion de voyager en 2031, activez vos pop-ups et foncez ! L’expérience est novatrice, passionnante et pousse vraiment l’internaute à la réflexion.

Cliquez ici pour visionner Resistance 2031, un monde sans humains ?, un webdoc d’Arte